Forum sur l’inclusion financière au Cameroun

Forum sur l’inclusion financière au Cameroun

Le Cameroun a été honoré il y a une semaine avec la tenue de son premier forum sur l’inclusion financière. L’évènement qui s’est tenu du 18 au 19 juin dernier, a connu la présence de nombreux acteurs notamment celle du ministre des postes et télécommunications. Plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour avec un accent particulier sur les technologies financières
Présidé par le ministre des postes et télécommunications, l’évènement s’est tenu à l’hôtel Hilton dans la ville Yaoundé du 18 au 19 juin dernier en présence de nombreux acteurs du secteur financier.

Le forum national sur l’inclusion financière du Cameroun s’est tenu dans un contexte particulier. Le rapport de la 10ème édition du Cameroon Business Forum indiquait que 60% de la population adulte reste en marge du système bancaire au Cameroun, malgré l’évolution du mobile banking reconnu comme moteur d’inclusion bancaire. Même si les technologies financières offrent de plus en plus de solutions aux populations, certains groupes sociaux n’ont toujours pas accès à des facilités financières.

Pour madame MINETTE LIBOM LI LIKENG, ministre des postes et télécommunications du Cameroun, plein de choses restent encore à faire dans ce secteur. Elle indiquait quelques mois avant la tenue de ce forum, que le secteur financier reste encore aujourd’hui un outil au service des plus nanties. “La possession d’un mobile ou l’accès à internet est plus faible chez les femmes, les adultes, les plus pauvres et les personnes les moins éduquées. Les gouvernements ont un rôle essentiel à jouer, pour mettre en place non seulement un environnement réglementaire favorable et un cadre de protection du consommateur approprié, mais un écosystème numérique rendant accessible l’usage des TIC au plus grand nombre” déclarait-elle.

Selon Les organisateurs de cette première édition du forum national sur l’inclusion financière au Cameroun, les technologies financières offrent de nombreuses opportunités aux populations. Le paiement mobile par exemple est devenu par exemple un outil au service de toutes les couches sociales notamment les plus pauvres. C’est d’ailleurs ‘le service qui permettra de développer plus vite le secteur du e-commerce en Afrique” déclarait DOWOGONAN KONE, directeur général de JUMIA et présent à ces assises sur l’inclusion
Financière. En cinq seulement le mobile money a acquis 9.5 million d’affaires de plus de 2000 milliards de fcfa en 2018.

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


error: Content is protected !!