Concert Artistes “Sergeo Polo & Maahlox à Takoma Park » MD – USA

Concert Artistes “Sergeo Polo & Maahlox à Takoma Park » MD – USA

Tout commence bien avec la mise en place à 22h30 des invités au concert, mais la maladie habituelle du retard de l’arrivée des Artistes ne passant pas inaperçue, comme disait quelqu’un « Nous sommes déjà habitués…2h30mn du matin », quoi autre ?
Apres que le public ait largement dansé et bu le très bon vin, « l’Evènement du jour : La Nuit de la Sape balance l’Artiste Maahlox sur le podium à notre heure normale des Africains, plus de 2h du matin, sous les cris d’un public assoiffé du spectacle ».
Le Jeune Maahlox très dégourdi dans son style, arrive et met le show au beau-fixe. Les nombreux fans sont prêts à aller le rejoindre sur le podium, le devant du podium est pris en otage, les VIP Invités assis ont du mal à voir le spectacle, c’est le sauve qui peut.
L’Artiste Maahlox se sentant tout seul sur le podium, décide de briser le protocole et quitte le podium pour aller se jeter dans la foule emmagasinée devant la scène. Panique totale, le jeune Artiste est inondé par ses nombreux fans, la sécurité a du mal à le repérer sous les bras du nombreux public, ah ça ! Le jeune Artiste se rend compte qu’il a provoqué lui-même ses problèmes, Il réussit néanmoins à se défaire avec l’aide de la sécurité et parcourt d’un bout à l’autre la salle de fête, ne se débarrassant pas de son micro et laissant à travers des nombreux fans assoiffés de faire une photo sur son chemin. Le concert ayant pris son envol. « Maalhox est aux Anges & est obligé de regagner le podium sous l’escorte de la sécurité ». Il n’est néanmoins pas content au point de balancer de vive aux voix à ses bourreaux « qu’il n’est pas venu chanter pour rester au podium », il invite les faroteurs des dollars de venir le retrouver au podium, mais la sécurité, encore la sécurité. Rires
Le jeune Maalhox finit son show et disparait derrière les murs de la scène, il est très vite rattrapé par le public qui n’a pas hésité d’aller le miner au Chabat. L’Artiste Maahlox très aimable, courtois et humble dans son attitude, accorde à qui le veut de ses services « photos, interviews, contact etc… », C’est ainsi qu’il devient la Star de la soirée, alors que celui que plusieurs étaient venus voir était « Serge Polo ».
Hélas celui qui se fait appeler « le président de Deido à Paris » arrive au concert et très vite depuis les vestiaires, il affiche un comportement animal et sauvage contre tous ». Les Medias et quelques curieux venus à sa rencontre sont ébahis, mais qu’est ce qui arrive à leur Star ? Sergeo Polo tourne le dos après avoir interdit tout contact physique avant son passage sur le podium & s’exerce à faire une prière dont personne ne peut confirmer « si elle était une invocation vers le ciel ou une autre forme de prière exotérique », bref prière égale prière.
Quelques minutes après, il est annoncé sur le podium et le fils de Deido apparait dans sa veste au pantalon jean, style Américain. Il chante et reste fidèle à son podium, tout le contraire de l’Artiste Maalhox, qui courait et n’arrêtait pas de demander à courir vers son public, malgré la sécurité qui l’empêchait un peu.
L’ Artiste Sergeo Polo ressort de son podium pour les coulisses, les mêmes recourent vers lui croyant cette fois-ci lui arracher « une photo, un interview etc… », mais hélas, à moins que cela ne se soit passé à la distraction de mes yeux, Sergeo Polo n’a pas changé son attitude du départ, si oui, quand il fallait peut-être quitter les lieux à la recherche d’un circuit/bar ou un lieu de la 3e heure où il fallait bien aider la journée du Dimanche, qui était déjà à 4h du matin à mieux se lever, on entendit alors quelques paroles de l’ Artiste vers son entourage proche venu le supporter ce jour.
Le concert qui était sous l’emblème « La Nuit de la sape » referma donc ses guillemets, tout en laissant plusieurs partir avec « un gout très, je dirai même trop amer et bien déçu » de celui-là qui, longtemps attendu sur le sol Américain parmi autant d’Artistes Camerounais ayant séjournés ici de son envergure populaire « Sergeo Polo ».
Croyant que c’était ce que les Américains appellent « Night Mare », mais non, plusieurs qui connaissent bien l’Artiste Sergeo Polo ont dû nous reprendre le refrain selon lequel « l’homme était dans son plat habituel, des dérapages épidermiques d’insolence qui ne passent pas souvent inaperçues », sauf que nous devons peut-être commencer à nous habituer du côté du Pays de l’oncle Sam.
Bravo à Mme Annie Fongan et son équipe d’organisation pour cette merveilleuse « Nuit de la Sape ».

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


error: Content is protected !!