Media

L’ONUSIDA accueille Winnie Byanyima au poste de Directrice exécutive

GENÈVE, le 14 août 2019—L’ONUSIDA est heureuse d’accueillir Winnie Byanyima au poste de Directrice exécutive. Mme Byanyima apporte plus de 30 ans d’expérience dans la politique, la diplomatie et l’engagement humanitaire.

« C’est un honneur pour moi d’intégrer l’ONUSIDA en tant que Directrice exécutive à un moment aussi crucial de la riposte au VIH », a déclaré Mme Byanyima. « Le monde est capable de mettre un terme d’ici 2030 à la menace que représente le sida pour la santé publique, mais j’aurais tort de sous-estimer le défi qui m’attend. En collaboration avec l’ensemble de ses partenaires, l’ONUSIDA continue de lutter pour les personnes laissées pour compte et pour les droits de l’Homme, car c’est le seul moyen de mettre fin à l’épidémie. »

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a nommé Mme Byanyima au poste de Directrice exécutive de l’ONUSIDA et de Sous-secrétaire générale des Nations unies à l’issue d’un processus de recrutement exigeant. Ce dernier a impliqué entre autres la création d’un comité de recherche constitué de membres du Conseil de coordination du Programme de l’ONUSIDA. La recommandation finale destinée au Secrétaire général a été formulée par le Comité des organismes coparrainants de l’ONUSIDA.
Mme Byanyima apporte à ses nouvelles fonctions une riche expérience et un engagement dans la mobilisation du pouvoir gouvernemental, des agences multilatérales, du secteur privé et de la société civile afin d’en finir avec l’épidémie du sida dans le monde. Mme Byanyima exerçait les fonctions de Directrice exécutive d’Oxfam International depuis 2013. Avant Oxfam, elle a occupé pendant sept ans le poste de Directrice du genre et du développement au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Mme Byanyima a débuté sa carrière il y a 30 ans en s’engageant pour les communautés marginalisées et les femmes en tant que députée à l’Assemblée nationale de l’Ouganda. En 2004, elle a été nommée Directrice des femmes et du développement à la Commission de l’Union africaine, responsable du protocole sur les droits des femmes en Afrique. Cet instrument international des droits de l’homme est devenu un outil important pour réduire l’incidence disproportionnée de la pandémie de VIH sur les femmes en Afrique.

Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en génie mécanique (économie d’énergie et environnement) du Cranfield Institute of Technology et d’un diplôme de premier cycle en génie aéronautique de l’Université de Manchester.

Le Secrétaire général souhaite remercier et exprimer sa gratitude à la Directrice exécutive adjointe Gestion et gouvernance de l’ONUSIDA, Mme Gunilla Carlsson, pour avoir occupé ce poste par intérim.

Read more...

L’Artiste International Dina Bell en concert dans l’Etat du Maryland, USA

Celui appelé communément Bazor est parmi nous depuis quelques jours et s’est produit en spectacle dans la ville de Hyattsville, MD aux Etats-Unis.

L’enfant prodige de la musique Makossa, Dina Bell alias Bazor est arrivé sur les lieux peu avant minuit et s’est produit en spectacle quelques minutes après.

Pendant plus d’une heure, Bazor dont plusieurs croyaient fatigués vue son âge, a surpris le public venu très nombreux ce soir à sa rencontre, en donnant un spectacle chaud dans toute sa diversite à ses nombreux fans.
Muna Sawa (l’enfant Sawa), Bazor a chanté, rechanté encore la musique Makossa dans toute sa diversité “dansante, slow etc…”. A peine le concert lancé, L’Artiste International Dina Bell a été pris d’assaut sur la piste par son public fan qui ne pouvait pas résister à cette voix très connue du show biz Camerounais, Africain et aujourd’hui mondial.
Bazor est l’un des piliers de la musique Makossa dont personne ne peut le contredire et cette musique a fait de lui «le chouchou des fans de la musique Makossa, qui ce soir n’ont pas eu le choix que d’aller le retrouver sur la piste de danse.
ll wp-image-3251″ />

Aujourd’hui que la musique à travers le monde et surtout en Afrique devient de plus en plus un mail pot de tous les rythmes dont nul parfois ne peut dire de quelle région elle vient, l’ Artiste Bazor continue comme plusieurs des géants de la musique Camerounaise de la belle époque, à donner du blason croustillant, digne et respectueux à la musique Makossa, non seulement au bercail, mais à travers le monde.


for

L’Artiste Bazor reste donc le fils chouchou de tous les temps de la musique Makossa locale de sa région du Littoral- Cameroun, qui contre vent et marrée continue de garder sa saveur, peu importe la mouvance de la musique moderne comme ils aiment bien l’appeler.

Magnifique concert en tout cas et bravo à l’Artiste International Dina Bell, qui nous a fait beaucoup Plaisir et a permis à plusieurs de revenir émotionnellement dans leur vie du passé.

Read more...

L’Artiste International Dina Bell en concert dans l’Etat du Maryland, USA

Celui appelé communément Bazor est parmi nous depuis quelques jours et s’est produit en spectacle dans la ville de Hyattsville, MD aux Etats-Unis.

L’enfant prodige de la musique Makossa, Dina Bell alias Bazor est arrivé sur les lieux peu avant minuit et s’est produit en spectacle quelques minutes après.
Pendant plus d’une heure, Bazor dont plusieurs croyaient fatigués vue son âge, a surpris le public venu très nombreux ce soir à sa rencontre, en donnant un concert show sans merci à ses nombreux fans.
Muna Sawa (l’enfant Sawa), Bazor a chanté, rechanté encore la musique Makossa dans toute sa diversité “dansante, slow etc…”. A peine le concert lance, L’Artiste International Dina Bell a été pris d’assaut sur la piste par ce public fan qui ne pouvait pas résister à cette voix très connue du show biz Camerounais, Africain et aujourd’hui mondial.
Bazor est l’un des piliers de la musique Makossa dont personne ne peut le contredire et cette musique a fait de lui «le chouchou des fans de la musique Makossa, qui ce soir n’ont pas eu le choix que d’aller le retrouver sur la piste de danse.
Aujourd’hui que la musique à travers le monde et surtout en Afrique devient de plus en plus un mail pot de tous les rythmes dont nul parfois ne peut dire de quelle région elle vient, l’ Artiste Bazor continue comme plusieurs des géants de la musique Camerounaise a la belle époque, de donner du blason croustillant, digne et respectueux à la musique Makossa non seulement au bercail, mais à travers le monde.
L’Artiste Bazor reste donc le fils chouchou de tous les temps de la musique Makossa locale de sa région du Littoral Cameroun, qui contre vent et marrée continue de garder sa saveur, peu importe la mouvance de la musique moderne comme ils aiment bien l’appeler.
Magnifique concert en tout cas et bravo à l’Artiste International Dina Bell, qui nous a fait beaucoup Plaisir et a permis à plusieurs de revenir émotionnellement dans leur vie du passée.

Read more...

“Docteur en Pharmacie Vénice Rita Etoulem” venait de donner le sourire à ses parents et à la grande communauté Ban Bi Ngoh Ni Nsongoh aux USA.

Moments de joie en Famille “Docteur en Pharmacie Vénice Rita Etoulem” venait de donner le sourire à ses parents et à la grande communauté Ban Bi Ngoh Ni Nsongoh aux USA.


Samedi 8 Juin 2019 à Washington DC, la grande famille Ngoh Ni Nsongoh, amis et compatriotes se sont réunis autour de leur fille “Dr. Vénice Rita Etoulem”, afin de savourer son diplôme de Docteur en Pharmacie.

La joie était immense et les cœurs pleins de gaieté. A travers un Barbecue organisé à cette occasion dans le Langdon Park, les parents de la jeune promue “Moise & Anne Etoulem” ont tenu à célébrer la réussite de leur fille ainée en grande pompe.
Les choses avaient à peine commencer que les champagnes ont commencé à sauter, l’un après l’autre. Mme Yvette L. Mbella et Mme Anne Etoulem ont décidé de faire chanter la cour du parking de Langdon au rythme de la fête.
Le gâteau portant l’indice de la cérémonie flânait tout le long de la table, avec autour lui les larges sourires venus accompagner Dr. Vénice Rita Etoulem à couper son gâteau.
La famille Ngoh Ni Nsongoh USA, les Membres de l’Association K6 et leur Président Joseph Etoulem, amis et compatriotes présents à cette cérémonie de fin d’études de leur fille Dr. en Pharmacie Vénice Rita Etoulem, ne pouvaient que rendre Gloire à Dieu de les avoir fait ce beau cadeau de fin d’année.




Mme Odile Ewane, assistée le Pasteur Adèle Tchegno ont eu à diriger la prière de bénédiction, tout en exhortant le Dieu très haut de bénir le succès de leur fille, mais surtout de lui ouvrir des grandes portes avec son Diplôme de Docteur en Pharmacie.
La nuit tombante a forcé la main aux occupants des lieux de quitter le parking, sinon personne n’était prêt à rentrer, tellement le barbecue était sucré avec du bon braisé, du bon gâteau et même du bon tchuiiiiii, pardon je voulais dire du bon verre coloré. Rires







Quoi d’autre? sinon que présenter nos chaleureuses félicitations à Vénice Rita Etoulem, qui porte désormais la casquette de Docteur en Pharmacie devant Dieu et devant les Hommes. Il faut le reconnaitre, les absents avaient bien tores.
L’Ambiance était tellement forte que même Bébé Laetitia, la nièce de Dr. Vénice a crié « weeeee tata tu as fait » vous-même regardez la photo. lol

Princesse/Journaliste Doudou Teclaire Ngoule’S
Depuis le park Langdon à Washington DC
Pour AMA TV Internationale!

Read more...

Libye : Haftar étend son emprise

Khalifa Haftar, qui contrôle l’est de la Libye, a fait main basse sur le Sud. Une simple étape dans sa conquête de Tripoli. Une conquête en douceur accueillie favorablement par la population lassée d’être reléguée au second plan.
Tripoli, Mathieu Galtier

À Sebha, les habitants peuvent à nouveau faire leurs courses sans risque de subir l’explosion d’un mortier au marché. Le danger est ailleurs, dans celui de se faire racketter en sortant de la banque après avoir récupéré les quelques centaines de dinars alloués par l’établissement financier pour le mois à venir.

Un « progrès » que les résidents de la capitale du Fezzan, la région sud de la Libye, attribuent à un homme, Khalifa Haftar. Depuis l’offensive lancée le 13 janvier par son « Armée nationale arabe libyenne » (LNA), le militaire de 75 ans, qui contrôle déjà une large partie de l’est du pays, la Cyrénaïque, étend son influence au sud, largement désertique.

Qu’importe, pour la population, que le Fezzan ne constitue qu’un relais pour l’ancien putschiste au côté de Khadafi. « Le Fezzan n’est pas la priorité d’Haftar. Il ne s’agit que d’un outil pour conquérir le pouvoir. Les habitants le savent mais ils s’en moquent. Ils considèrent qu’Haftar a déjà fait plus pour eux en quelques mois que le GNA en cinq ans », note un membre actif de l’ONG Fezzan Libya Organisation oeuvrant pour défendre les droits de la région qui préfère néanmoins garder l’anonymat par sécurité.

Depuis le début de l’année, l’électricité et l’eau sont revenues quasiment à la normale à Sebha, et le litre d’essence est de nouveau à 15 centimes de dinar contre 8 dinars au pire des combats entre ethnies et tribus de la région.

Read more...

Excellent Mois de Ramadan

Nous souhaitons un excellent mois de Ramadan à tous les Musulmans. Qu’Allah Soubahana Talla nous accorde sa miséricorde et remplisse nos cœurs de tolérance et d’amour. Qu’IL nous guide, agrée nos prières, accepte notre jeûne et renforce notre foi. Prions pour ceux qui ne sont plus avec nous. Pensons aussi aux plus démunies ; et ensemble, engageons-nous avec eux. Ce mois sacré de méditation et d’éducation est aussi un mois d’entraide, et de solidarité.
Qu’Allah vous bénisse.
Avec nos meilleures pensées,
Cheick Boucadry Traore

Read more...

FESTIM 2019: LE PREMIER MINISTRE CHEF DU GOUVERNEMENT , JOSEPH DION NGUTE A PRÉSIDÉ LA 1ere EDITION

LE PREMIER MINISTRE CHEF DU GOUVERNEMENT , JOSEPH DION NGUTE A PRÉSIDÉ LA 1ere EDITION DU FESTIVAL DU MOUNGO LE JEUDI 18 AVRIL 2019 A NKONGSAMBA.

LES LEGENDES DE LA MUSIQUE CAMEROUNAISE ETAIENT DE LA PARTIE
Le Festival du Moungo a pour mission de relever le potentiel économique et culturel du Moungo.
Aussi, après première édition du Festim qui a eu lieu du 16 au 20 Avril 2019 à Nkongsamba, une résolution majeure a été prise.
En effet, les élites du Moungo, menées par S.E. M MBELLA MBELLA ont décidé de la RÉFECTION INTÉGRALE DU STADE DE BONANGOH.
Les enfants du Moungo et de tout le Cameroun pourront profiter de ce stade d’ici peu pour mettre en avant les activités sportives et connexes.

Le Moungo se relève et le Festival du Moungo en sera la pierre angulaire .
DINA BELL, EKAMBI Brillant, NKOTI François, TAKAM II, ISNEBO, Pierre DIDI TCHAKOUNTE, NDEDI EYANGO…
Autant de grosses pointures de la musique camerounaise qui ont fait parler leur talent chaque soir sur la scène du FESTIM 2019 à Nkongsamba.

La nouvelle génération n’était pas en reste. Ainsi Mervy Willi’s, Hervé NGUEBO, et la Number One Coco Argenté ont fait danser tous les Nsambalais et leurs invités.
La fête était belle

Read more...

La Convention NAN “Pas de Justice, Pas de Paix” du 3 – 6 Avril 2019 à New York

Pendant 3 jours, New York a vibré au rythme de la Saga des Hommes/Femmes des Défenseurs des Droits Humains & Politiciens.
Rev. Al Sharpton, Fondateur du Mouvement National Action Network aux Etats-Unis a regroupé autour de lui, une marée humaine des Hommes/Femmes Politiques, des Organisations de Défense des Droits Humains, Les Représentants Religieux, les Activistes de la Paix venus de tous les bords, la Société Civile et Juridique, les Chorales etc….. Afin de célébrer d’ abord “les 400 ans depuis la venue du 1er Esclave Africain en Amérique, mais aussi pour rendre un vibrant hommage à Martin Luther King Jr II qui fut assassiné il ya 51 ans deja”.

Je vais me baser d’abord sur 2 journées très importantes:
Le 3 Avril qui a connu l’ouverture de la Convention avec la coupure du ruban, mais aussi la journée du 5 Avril, qui a été enrichie par un ballet des hommes politiques sur le podium & plusieurs tables-rondes qui ont été enrichies par “le problème des Abus & inegalites entre la Race Noire et Blanche aux Etats-Unis”.
La campagne présidentielle 2020 étant au couloir gauche de la Maison-Blanche, le parti Démocrate Américain a donc pris en otage cette Convention, faisant d’elle “un ballet de tous les candidats déjà prononcés à la course à la Maison-Blanche” dont nous avions eu l’honneur d’ ecouter tous les candidats, venus a la conquête des voies électorales.
Ceux qui ont le plus attiré la vedette ici sont:

Stacey Abrams, Fondatrice de Fair Fight, Etat de Georgia;
Hon. Elizabeth Warren, Etat du Massachusetts;
Hon. Bernie Sanders, Etat de Vermont;
Hon. Julian Castro; Ancien Ministre du Develop & Habitat
Hon. Kamala Harris, Etat de Californie
Hon. Sherrod Brown, Etat Ohio
Hon. Alexandria Oscasio-Cortez & Hon. Kirsten Gillibrand, Etat de New York;
Hon. Cory Booker, Etat de New Jersey
Le Président du Parti Démocrate venu en renfort Hom. Tom Perez, assaisonné par Alicia Garza, fondatrice du Projet Black Life Matter, Rev. Al Sharpton Fondateur du NAN, Rev. Jesse Jackson, Fondateur & CEO de Rainbow Push Coalition, tous les Maires du New Jersey, New York, Gouverneurs de New York etc….s’ il faille tous les citer, nous n’en finirons pas.

La journée du 5 Avril n’était donc pas seulement celle où tous les candidats Démocrates à la prochaine Élection Présidentielle 2020 sont venus présenter leurs programmes, mais la journée ouu tous les puissants activistes de la paix & égalités humaines sont sortis des maisons.
Dieu du ciel, je ne sais pas comment le Pr. Trump a dormi ce jour à la Maison-Blanche “fusillade à bout portant, c’est sorti comme c’est sorti, pas de retenu, les bombes tombaient de tous les côtés, les injures et lavage de cerveau étaient au RDV à cette convention.


Décidément les Élections 2020 s’annonce comme une bataille politique sans merci. Les habitants à la Maison Blanche doivent vraiment limmer leur couteau, ca va être chaud, très chaud d’ailleurs, car seulement avec le peu que nous avions testé ici à New York avec tous ces candidats, je me demande comment ca sera en 2020.


Comme disait quelqu’ un “wait and see”.
Plus de détails sur cette convention bientôt sur notre plateforme avec reportage images vidéo.
Princesse/Journaliste Doudou Teclaire Ngoule’S
Depuis le Sheraton Hotel, Times Square à New York
Pour AMA TV Internationale!

Read more...

Le Festival de la Francophonie 2019 à Washington DC

Magnifique fête de la Francophonie 2019. Comme tous les Ans, la Francophonie a encore donné un beau visage à la langue Francophone aux Etats-Unis avec son Décor “Habits, Bijoux, nourriture, Arts et Musique culturelle”.
Les Ambassades de la zone Francophone aussi ne nous ont pas fait de cadeau, sauf que plusieurs tentes d’exposition cette année 2019 ont plutôt préféré nous présenter leurs objets d’Arts, au lieu de nous donner à manger & à boire, comme le veut la coutume ici à l’Ambassade du Pr. Emmanuel Macron chez son ami Donald Trump’s. Rires

La musique Africaine était bien servie sur un plateau d’or, par le groupe Africain venu tout droit de New York et dont l’Artiste International “Natu” nous a fait passer des beaux-moments et nous a renvoyé dans les moeurs de la culture de notre Afrique natal, quand elle a décidé de nous balancer la chanson Malaika de Miriam Makeba.

Mon Dieu! il a fallu que ma Mère Spirituelle Adele Tchegno m’ attrape par la jambe pour ne pas me laisser s’enrouler au sol avec nos frères/soeurs de l’autre couleur, dont je ne puis vous dire s’ils dansaient la même musique que moi, car leurs pas de danse étaient beaucoup plus avancés que la musique de Miriam Makeba sur le podium, mais ne se dérangeaient pas à s’y plaire dans leur tempo. Lol
Heureusement que la famille Bikim “John & Nadine, et Chantoux Essome etaient là” pour nous montrer le bon exemple de la danse de chez nous, mais nos voisins n’avaient pas le temps de se ressaisir et continuaient leurs pas de danse au rythme très accéléré “suivez mon regard”… En tout cas, c’était la fête et rien de mauvais pour eux de s’amuser à fond non? lol


Nous déplorons tout au moins le vide de nourriture très tôt sur certaines tentes à l’heure où plusieurs invités arrivaient et contrairement aux années passées, il faudra reconnaître que certaines Ambassades n’ont vraiment pas mis le gros paquet cette fois-ci. Est-ce que les effets de la crise économique ou juste une autre excuse non fondée?

Nous pouvons encore applaudir la belle fête de la Francophonie 2019 aux Etats-Unis, malgré des petits manquements, la fête était belle.
Afrique Mon Afrique TV internationale remercie encore grandement les organisateurs de cette fête de la Francophonie à Washington DC, qui comme toutes les années nous ont encore renouvelé leur confiance, de nous avoir dans leur Presse club.
Belle prestation musicale et bravo à certaines Ambassades dont nos remerciements vont aux Dames sur les tentes des Ambassades de “Guinée-Conakry, Cameroun et Haïti”, qui comme à l’accoutumé ont réservé à AMA TV Internationale “un paquet spécial de la soirée”. Merci pour tout, les Dames.
src=”http://afriquemonafriquetvinternationale.net/wp-content/uploads/2019/04/IMG_20190329_195448853.jpg” alt=”” width=”2448″ height=”3264″ class=”alignnone size-full wp-image-3002″ />
En attendant la Francophonie 2020, nous prions les tentes des Ambassades handicapées cette année, de bien vouloir sauver l’honneur la prochaine fois, car la Francophonie c’est une fois l’An et une occasion en or pour tous les Pays de la Zone Francophone de vendre l’image de leur Pays culturellement.






Princesse/Journaliste Doudou Teclaire Ngoule’S
Depuis l’Ambassade du Président Emmanuel Macron à Washington DC
Pour Afrique Mon Afrique TV Internationale

Read more...

La fête de la femme du 8 Mars 2019 aux Etats-Unis

Cette année, les femmes Camerounaises de la Diaspora aux Etats-Unis ont organisé plusieurs fêtes dans le DMV & environs.
La cérémonie a commencé par la prière dite par « les Pasteurs Adèle Tchegno & Josiane Dissouck », puis l’Hymne Nationale Camerounais. Au micro de présentation « Dr. Mafor Edwan & Merelyn »
Les Présidentes « YA Patience Tamfu, Presidente du RDPC et Dr. Ngongbo Lucie, représente du SDF aux Etats-Unis » étaient les organisatrices de cette cérémonie de la journée du 8 Mars 2019 et ont décidé de réunir autour d’elles leurs sœurs de la Diaspora ici, afin de consacrer « une journée de réflexion & de prière en faveur des enfants, femmes et tous les victimes des troubles sécuritaires au Cameroun ».

Elles ont toutes ouvrées pour “l’union et le vivre ensemble au Cameroun », mais surtout en l’honneur des femmes victimes dans les Provinces du Nord-Ouest, Sud-Ouest, Nord et Extrême Nord du Cameroun.
Dr. Ngongbo fut la première à s’avancer et dans une voix pleine d’émotion, elle a dit qu’après avoir pleuré, pensé et prié pour les victimes des troubles au Cameroun, elle a pensé qu’il fallait se lever et dire quelque chose. C’est ainsi qu’elle a décidé d’appeler les autres femmes Camerounaises de la Diaspora-Américaine, afin de se mettre ensemble et pouvoir apporter de l’aide à nos sœurs, femmes et mères victimes des troubles dans les régions attaquées, pour que celles-ci ne se sentent pas abandonnées.



Ya Patience Tamfu s’est avancée la deuxième et avec une voix alarmante, à son tour, elle a déploré avec la dernière énergie la situation inquiétante dans les Régions du Cameroun citées au-dessus et en à appeler aux consciences, car pour elle « Mère et grand-mère de son état », aucune Femme ne souhaiterait voir ses enfants mourir comme des bouts de pains, moins encore devenir des bandits.
Elle cite pour exemple, les gamins dans la partie du Nord/Sud-Ouest du Cameroun dont-on à vue porter les armes à l’âge de 7 ans. Quel sacrilège ! cria Ya Patience Tamfu et posa la question aux femmes « qui d’entre vous n’aimerait pas avoir un enfant éduqué ?.
Elle continua en disant que si ses parents ne l’avaient pas envoyé à l’école, elle ne serait pas entrain de s’exprimer devant le public. Elle a exhorté les femmes à prier pour la paix au Cameroun, mais surtout pour les enfants, car aucun pouvoir n’est au-dessus de Dieu. Elle demande à toutes les femmes Camerounaise d’où qu’elles se trouvent de s’unir et faire bloc contre ces bandits qui tuent leurs enfants. Elle cria d’une voix autoritaire « Nous les femmes n’aimeront pas savoir qui tue nos enfants au Cameroun, mais nous disons assez c’est assez ».
Elle a remercié les hommes venus les soutenir et terminé en disant « Nous ne Pouvons pas célébrer le 8 Mars, pendant que nos sœurs, filles, femmes, Mères et enfants souffrent & meurent au Cameroun. Nous avons le devoir de nous lever toutes comme une et indivisible femmes du Cameroun, afin de crier, parler, prier et pleurer autant que nous pouvons pour que la paix revienne dans notre pays le Cameroun.

Le Pasteur Dr. Caroline Vando leurs empiète le pas et ouvre sa prédication avec des pleurs contre les abus faits aux femmes et enfants dans les zones attaquées du Cameroun depuis plusieurs années.
Elle invite ses sœurs à s’unir et combattre Satan, car dans la Bible il est dit « que la femme n’est pas seulement la mère de l’humanité, mais celle qui peut ramener du plus haut au plus bas, tout ce qui est vulnérable, pire encore n’importe quel Démon, parce que Dieu a mis en la femme un pouvoir exceptionnel ».
Elle a terminé sa prédication en disant que « seules les femmes peuvent attacher leurs pagnes autour des hanches et même les Bébés sur le dos et s’enrouler en main le sol pour pleurer et dire « Assez, c’est assez », car elles sont les seules qui ont un ventre qui porte le fœtus et accouche, donc peuvent se sacrifier plus que quiconque au monde, quand elles voient leurs enfants mourir.

Le Président Jojo Kamwa, représentant de Presbi Biya est venu encourager les femmes et a rejoint la cause de leurs lamentations en disant que « les femmes restent la Mère de l’humanité et a dirigé son conseil plutôt aux filles, en les encourageant de suivre le model exemplaire de leurs Mamans ». Il souhaite bonne fête de la femme a tous les femmes du monde, mais surtout à la 1ere Dame du Cameroun.

Les femmes contrairement aux fêtes du 8 Mars antérieurs n’ont pas fait les folies, ni la danse à la je m’ en fou, mais elles ont dansé la musique religieuse en cette célébration du 8 Mars 2019 particulière en son genre, mais ne se sont pas empêchées de soulever les kabas pas pour s’ amuser cette fois-ci, mais pour dire à leurs sœurs/filles & Mères au Cameroun «Nous sommes ensemble, vous pouvez compter sur notre soutien, peu soit-il »
.


La cérémonie s’est achevée avec un buffet et les femmes ont calmement vidé la salle de fête, vraiment d’une façon inhabituelle « pas des grands rires et youyous d’ autres fois, comme pour dire que «les femmes de la Diaspora Camerounaise aux States, Anglophones comme Francophones se sont accordées d’une seule voix et ont décidé de faire un bloc derrière les femmes au Cameroun ».

Princesse/Journaliste Doudou Teclaire Ngoule’S
Depuis le Vicking Center dans l’Etat du Maryland aux Etats-Unis
Pour Afrique Mon Afrique TV Internationale !
Stay Tuned.

Read more...
error: Content is protected !!