52ème session de la Commission économique pour l’Afrique

52ème session de la Commission économique pour l’Afrique

Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique
Politique budgétaire, commerce et secteur privé à l’ère du numérique : une stratégie pour l’Afrique
Mercredi, Mars 20, 2019 – Mardi, Mars 26, 2019
Les médias regorgent d’informations sur le passage de l’Afrique au numérique. Comme le monde développé – dont le continent est tributaire en matière de technologie – passe au numérique, l’Afrique n’a guère d’autre choix que de lui emboîter le pas. La compétitivité future des économies de l’Afrique ainsi que la prospérité et la sécurité de ses populations dépendent de la rapidité et de la profondeur de ce passage au numérique par rapport au reste du monde. Les technologies numériques et les technologies informatisées peuvent permettre aux pays africains de repousser les frontières de leur développement, d’atteindre les cibles définies dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de réaliser les aspirations énoncées dans l’Agenda 2063 : L’Afrique que nous voulons
L’Union africaine et les communautés économiques régionales prennent des mesures volontaristes pour établir des cadres continentaux et régionaux destinés à assurer la transformation numérique de l’Afrique, au moment même où les États membres prennent aussi des mesures telles que la mise en place de structures d’identification numérique pour mieux se préparer à passer au numérique. Le succès des récentes initiatives continentales telles que la Zone de libre-échange continentale africaine, le Plan d’action pour l’intensification du commerce intra-africain et le Marché unique du transport aérien africain passera par les compétences et les outils numériques.
Objectifs
Bien que la presse populaire ait déjà abondamment parlé de la transformation numérique de l’Afrique, on ne sait guère ce qui relève du montage en épingle et ce qui relève de la réalité. Cela étant, la Conférence Adebayo Adedeji de 2019 a pour objectif de soulever des questions qui permettront aux décideurs de distinguer entre le montage en épingle et la réalité afin de pouvoir adopter des orientations et des décisions fondées sur la connaissance des faits et la réalité. La Conférence sera l’occasion d’interroger les idées, de recenser les domaines d’action et de faire des propositions concrètes que les décideurs pourront débattre et retenir. Elle permettra de sensibiliser les décideurs africains aux promesses et aux dangers de l’économie numérique et de favoriser l’avènement d’un dialogue de haut niveau sur ces questions.
Conférencière
Mme Omobola Johnson, ancienne ministre des technologies de la communication de la République fédérale du Nigéria et membre du Conseil d’administration de la World Wide Web Foundation.

Share this post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


error: Content is protected !!